Quel parquet choisir pour votre intérieur ?

Pose Parquet Pacasol Maroc

Comme de plus en plus de marocains, vous avez succombé au charme du parquet, et vous désirez parqueter votre intérieur. Cependant, vous ne savez pas trop quel matériau choisir.
Au-delà de l’esthétique, il est important de tenir compte de divers critères avant d’arrêter votre choix sur le type, ou encore l’essence de bois du parquet que vous allez faire poser.

En tant que parqueteur professionnel, nous vous expliquons tout sur ce revêtement de sol en bois qui recouvre le sol des maisons depuis des siècles.

 

La préparation du sol avant la pose du parquet

Comme pour toute pose de revêtements de sols, il est indispensable d’avoir une surface lisse, plane, et propre, prête à accueillir le matériau pour un rendu esthétique et durable. Si ce n’est pas le cas, une opération de ragréage sera nécessaire afin de niveler le sol, et supprimer tout défaut.

 

Le parquet massif

Synonyme d’authenticité et de tradition, le parquet massif est composé d’une seule essence de bois.
Parmi les bois traités en parquet, l’on compte le Chêne, le Noyer, l’Acacia, le Teck, et le Châtaignier, entre autres.

Pour parqueter les pièces à vivre d’une maison ou d’un appartement, il n’y a pas d’indications techniques particulières à prendre en considération, si ce n’est le trafic de la pièce à recouvrir, sachant que les essences aux fibres dures, telles que l’Erable canadien, sont les plus robustes.
Pour un parquet de salle de bain, les bois tropicaux résistants à l’humidité sont cependant à privilégier.

Le parquet massif peut être posé en pose clouée, collée ou flottante.
Il assure une grande résistance au temps, et au poinçonnement, et peut être restauré.

 

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé, aussi connu sous le nom de « parquet flottant », est un revêtement de sol en bois, recouvert d’une couche d’usure d’essence de bois. Moins onéreux que le parquet massif, le parquet contrecollé offre un aspect tout aussi naturel.
Il est par ailleurs apprécié pour sa facilité d’entretien et pour sa robustesse. A noter que plus sa couche d’usure est épaisse, plus il sera résistant. Là, encore le choix de l’essence de bois est déterminant. Le Noyer, le Chêne et le Teck sont connus pour être des bois nobles robustes.

Le parquet contrecollé convient aussi bien à une pose collée, que flottante, et peut aisément être restauré grâce à un simple ponçage.

 

Le parquet stratifié

Souvent nommé à tort de  « parquet flottant » du fait de son type de pose, le parquet stratifié est un semblant de parquet à la portée de toutes les bourses. En effet, le stratifié n’entre pas véritablement dans la catégorie du parquet puisqu’il n’est constitué d’aucune essence de bois this page. Il est simplement constitué d’une couche d’usure en résine, recouverte d’une feuille de décor imitation bois.

S’il n’est pas aussi résistant que les parquets massif et contrecollé, le sol stratifié connait tout de même un franc succès en décoration d’intérieure puisqu’il allie esthétisme et économie.
Pour plus de résistance, privilégiez un stratifié en bois orienté plutôt qu’un aggloméré qui est certes moins cher, mais plus fragile.

Le stratifié ne peut être poncé.

Conseils de pose de parquet

De manière générale, le parquet se pose dans le sens de la lumière de la pièce, autrement dit perpendiculairement aux fenêtres.
La jonction entre les pièces pourra être traitée par une barre de seuil de même coloris que le parquet, sauf si le client ou le CCTP précisent que tous les locaux doivent suivre le même sens de pose, sans jonction entre les pièces.

 

Si malgré toutes ces pistes, vous n’arrivez pas à vous décider, n’hésitez pas à nous soumettre votre projet, nous nous ferons un plaisir de vous orienter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *